J’entends par MDM le Master Data Management (et non le Mobile Device Management, que je gère aujourd’hui avec l’outil MobileIron).

La mise en œuvre du MDM chez Truffaut a été un des plus gros projets que j’ai réalisés. Il a aboutie à la création d’un « service MDM » de 5 personnes, à la transformation de plusieurs métiers, notamment celui des chefs de produit, et à l’exposition du catalogue complet (45 000 articles) de l’entreprise sur Truffaut.com.

Le MDM, c’est quoi ? Dans le contexte Truffaut, le MDM permet de gérer toutes les données techniques d’un article. On parle ici d’articles de vente (+ de 45 000 références). Evidemment, on ne décrit pas une plante comme une tondeuse… Et c’est là qu’il faut un outil de type MDM, c’est-à-dire que ces outils adaptent les zones de saisie suivant la famille de l’article. Et la gestion de ces informations peut être très poussée (dépendance, multi-occurrences, …).

Le MDM permet également de gérer des workflows complexes, puisque la saisie des données techniques est souvent réalisée par plusieurs services, y compris externes et en batch (intégration de catalogues existants ou standardisés par exemple).
Enfin le MDM est un outil très ouvert techniquement afin qu’il alimente facilement par interface les bases de données du site Internet.

 

J’ai mené ce projet de façon « classique » : constitution d’un groupe de travail, choix du logiciel (MDM4PIM d'IBM, avec SAP, Talend, Stibo et TibcoSoftware dans la liste), cahier des charges, réalisation et recette mais sur une durée inhabituelle : 3 ans ! J’ai travaillé avec Edifixio pour la mise en œuvre de cet outil.

Le travail avec la MOA a été essentiel (un grand merci à Pascal …), notamment sur la modélisation, cœur du MDM. Il faut en effet être à l’écoute et au contact des métiers et également bien connaître l’outil pour arriver à un plan de modélisation qui soit complet et maintenable.

Au-delà de la modélisation, les 2 autres difficultés rencontrées ont été assez « majeures » :

  • pédagogique/accompagnement : il a fallu beaucoup de temps avec que l’entreprise comprenne parfaitement les enjeux du MDM
  • technique (interfaces, performances)

 

Mais au final, le MDM est aujourd’hui parfaitement intégré dans les processus de l’entreprise et a permis de transformer totalement le site Truffaut.com en ajoutant la fonction « achat en ligne » pour chaque article du catalogue. Le MDM est aussi à la base de tout le pancartage / signalétique dans les magasins.

Une autre composante majeure de ce projet a été la médiathèque. En effet, plusieurs photos « accompagnent » chaque article. Ce sont ainsi des centaines de milliers de photos qu’il faut gérer dans le MDM de Truffaut. Cette médiathèque a été en grande partie écrite en spécifique, connectée au MDM. Elle permet de gérer plusieurs types de médias (photos, vidéos, PDF, …), accepte l’intégration des photos par les agences spécialisées et taggue les photos avec des informations obligatoires (code article, copyright, …).

J’ai mené ce projet MDM, accompagné de sa médiathèque, pendant près de 3 ans, et je considère que c’est un projet réussit. IBM m’a d’ailleurs demandé de témoigner à plusieurs reprises sur cet outil !

 

Témoignages MDM / IBM (vidéo)                                  Témoignages MDM / IBM (pdf)

 

          Cette "pancarte" est directement issue du MDM et de la médiathèque