Pour moi, la gouvernance informatique, c’est considérer le système d’information comme un centre de valeur qui doit s’aligner sur la stratégie d’entreprise, en maîtrisant la complexité, l’investissement et l’innovation, tout en étant toujours à l’écoute des grandes évolutions de l’entreprise. Dans cette vision, ma relation avec le PDG est absolument essentielle.

Le schéma directeur, systématiquement élaboré et validé avec le PDG / Codir tous les 3 ans, est mon support principal de gouvernance pour expliquer ma stratégie et donc savoir où je veux aller. Ce document permet de donner la vision la plus claire possible sur les projets, les évolutions techniques (l’urbanisation), les investissements nécessaires, et bien sûr, les ressources humaines concernées. Depuis plusieurs années maintenant, j’inclus systématiquement la composante « sécurité informatique » dans le schéma directeur.

La 2ème activité de la gouvernance, c’est le pilotage et donc la mise en œuvre d’un tableau de bord « spécial DSI » avec les indicateurs clés : activités de la DSI, sécurité, projets, budget. J’inclus dans cette activité les audits et le benchmarking, si importants à mes yeux. J’ai l’habitude de travailler avec des cabinets d’audit et je tire toujours beaucoup de leçons de ces contrôles et des benchmarking comme le ratio budget DSI / chiffres d’affaires, le TCO ou d’autres indicateurs.

J’ai une approche « gestion des risques » pour chaque composante de la DSI et je réfléchis systématiquement à la communication et au « marketing » concernant les actions de la DSI.

Pour bien gouverner la DSI, il faut aussi bien comprendre l’entreprise. Ainsi, depuis près de 20 ans, je participe à tous les Codir (Comité de Direction), qui ont lieu en général une fois par mois. J’anime également, une dizaine de fois par an, les CodirSI (Comité de Direction des Systèmes d’Information).

La communication avec les commerciaux (SAP, IBM, Microsoft, intégrateurs, …), la participation à des clubs de DSI (IBM, USF, ADN'Ouest), la presse (01Net, le monde informatique, …), le networking et l’abonnement au site CXP sont mes principaux supports d’informations qui viennent alimenter mes réflexions sur la gouvernance.


La BI (via BW et BO), le CRM, l’évolution des infrastructures (cloud ...), la mobilité, la cyber-sécurité, la téléphonie, le rapprochement avec le service Communication, la constitution d’une équipe WEB sont d’autres exemples d’actions de gouvernance que j’ai pu réaliser.