Les systèmes de production informatique étant de plus en plus complexes, critiques et visibles, je considère que le DSI doit passer du temps à réfléchir sur les modèles de processus, les modèles d’équipe et les modèles de risques.

Les outils ITIL aident dans toutes ces analyses. C’est ainsi que je mets en place régulièrement différentes revues :
        • Gestion des changements / des configurations
        • Gestion des incidents / des problèmes
        • Surveillance et supervision

J’applique ces principes ITIL au cours de chaque réunion DSI. Je considère ITIL comme état une très bonne méthode. Cependant, j’ai pu constater à quel point il était difficile de faire adhérer l’ensemble de l’équipe DSI à cette méthodologie. C’est probablement là le challenge du DSI : comment amener son équipe à être ITIL compatible ? J’insiste bien sûr sur les formations, qui sont aujourd’hui très efficaces et très claires sur ITIL. Mais je suis aussi passé par un audit Microsoft (appelé MOF : Microsoft Operation Framework) et j’ai remarqué que cela avait eu un très fort impact sur l’implication ITIL par les équipes !

Outre ITIL, méthode qui s’applique à l’ensemble de la DSI, je reste très vigilant sur les méthodes de gestion de projet, car nous sommes ici au cœur de la valeur de la DSI.
Pour moi, il n’y a pas une méthode de gestion de projet, mais plusieurs. Et un bon chef de projet doit adopter la bonne méthode par rapport au projet.

Je distingue ainsi 2 grands principes méthodologiques :
        • Traditionnel : méthodes basées sur le recueil des besoins, l’élaboration d’un cahier des charges, la réalisation, les tests et la mise en prod. L’analyse TCD (Technique Coûts Délais) et les analyses de risques font partis de ces méthodes. On trouve bien sûr ici la certification PMP (Project Management Professional), qu’un chef de projet informatique devrait systématiquement avoir. J’apprécie également les principes de la méthode Prince2, qui se focalise sur l’organisation, la gestion et le contrôle du projet. Je constate d’ailleurs que cette méthode est de plus en plus utilisée.

        • Agile : méthodes basées sur une très forte interaction entre la DSI et les métiers. Les méthodes agiles sont très efficaces sur certains projets (notamment WEB et ergonomie) mais elles doivent être maitrisées par le chef de projet et acceptées par l’entreprise, notamment sur les aspects humains (pas de hiérarchie, métier et DSI dans une même salle, communication, …). J’ai pratiqué la méthode Scrum, notamment pour la mise en œuvre d’un projet Editique.

Dans tous les cas, les techniques de planification et la maîtrise d’un logiciel de type MS-Project doivent être maitrisées