En quelques années, l’urbanisme des Systèmes d’Information est devenu LA préoccupation des DSI et en tout cas, la mienne. C’est en effet via une « bonne » urbanisation que le SI est correctement gouverné et sécurisé.

La difficulté est alors de bien définir ce qu’est l’urbanisation et surtout une « bonne » urbanisation.

Pour moi, tout vient des « géants » du Web que sont Google, Apple, Facebook et Amazon (le fameux GAFA). Comment font-ils pour garantir des temps de réponse exceptionnels ? Pour sécuriser leurs outils ? Pour les faire évoluer en permanence ?

Leurs secrets sont dévoilés « au compte-gouttes », mais petit à petit nous comprenons …
L’idée est alors de s’inspirer de leurs méthodes pour en faire profiter les entreprises – beaucoup plus modestes – dans lesquelles je travaille.

On s’aperçoit alors que ces grandes sociétés du Web utilisent des pratiques souvent en rupture avec celle des entreprises « traditionnelles ».

Ainsi, le cloud est LE support de leurs technologies. Le cloud, c’est bien sûr des services infrastructures (PAAS, IAAS, SAAS) mais c’est surtout un « état d’esprit » où tout est « APIsé » : les applications dialoguent entre elles via des Web Service REST, les ressources sont manipulables directement via des API (par exemple, on active un nouveau serveur via une commande, souvent effectuée par l’application elle-même).

Autre constat : leurs applications sont très verticales, très spécialisées : Google Mail, Google+, Google Docs, Google Map, … Des applications qui certes dialoguent entre elles (Web Service …) mais qui sont « indépendantes » et facilement identifiables. Ceci signifie-t-il la fin des ERP ? …

Au niveau de la gestion de la donnée, on sait aussi que ces leaders du Web ne sont pas des grands fans de Merise et des modèles relationnels. Ils utilisent maintenant les techniques du NO SQL, sur des frameworks de type HADOOP, qui permettent de répartir les données sur des milliers de serveurs (toujours dans le cloud !)

Google, Amazon, Facebook font-ils des montées de version « à la SAP » ? Et pourtant, ils sont toujours à jour et en évolution …


Dans le monde d’aujourd’hui, urbaniser, c’est ainsi s’inspirer de toutes ces nouvelles pratiques, pour faire évoluer de manière continue son SI, tout en maîtrisant la prédictibilité d’impacts des évolutions. C’est garantir que le SI soit à la fois innovant et en phase avec la stratégie de l’entreprise.

Plus concrètement, urbaniser, c’est essayer d’oublier tous nos « réflexes » des systèmes d’information des années 80/90. En informatique, on ne fait pas du neuf avec du vieux ! Ainsi, toutes ces technologies sont aujourd’hui dépassées :
        • EAI, ESB, ETL
        • formats pivot, CSV, XML
        • Batch (= cauchemar du SI, qui se souvient la nuit de ce qui s'est passé dans la journée)
        • Portails
        • …

Urbaniser, c’est former son équipe pour qu’elle devienne « cloud-compliant »

Urbaniser, c’est mettre la MOA au cœur des métiers et s’efforcer que la DSI soit au service de cette MOA. C’est aussi s’interroger sur les méthodes de conduite de projets.

Voilà pourquoi l’urbanisation du SI est MA priorité au quotidien …