En 1998, je suis tombé dans la « marmite » SAP et presque 20 ans après, je suis plus que jamais un homme SAP.

Je considère en effet que les outils SAP sont une très bonne réponse aux besoins de gestion et d’optimisation des processus des entreprises.

Bien sûr SAP n’est pas parfait. Malgré un paramétrage très complet, cet ERP ne permet pas toujours – en standard - de répondre exactement aux besoins des métiers. D’autre part, il y a une forme de complexité qui impose de travailler avec des spécialistes (les fameux consultants SAP) et d’avoir en interne des experts SAP. Enfin, l’ergonomie est souvent décriée par les utilisateurs.

Mais au travers du spécifique et de sa plateforme ABAP, SAP permet d’aller très loin dans l’informatisation des services. La couverture fonctionnelle est gigantesque et s’enrichie d’années en années (BO, CRM, Concur, …). Et la traçabilité et son attachement aux normes (ITIL par exemple) en font un logiciel très en avance sur ses concurrents.

Surtout, SAP, en tant que leader de son marché, impose un rythme d’évolutions indispensables dans le monde de l’informatique aujourd’hui. Ainsi, je suis particulièrement satisfait de la direction que SAP prend sur le cœur de son système, avec Hana et S/4 Hana, outils pensés pour le « end process » avant tout.

 

Je connais très bien SAP : j’ai été ABAPeur de 1998 à 2001, puis responsable exploit SAP de 2001 à 2004, où j’administrais au quotidien les systèmes SAP de Truffaut. Depuis 2004, j’ai piloté des dizaines de projets métiers autour des différents modules SAP (FI, CO, Retail, MM, SD, BW, BO et maintenant PS, PP).

J’ai pratiqué la version Retail de SAP (en 4.5, 4.6, ECC 5 et ECC 6) et aujourd’hui la version industry (en ECC 6).

Je suis également très à l’aise avec les outils BI de SAP (BW et BO).

Enfin, j’ai été l’animateur principal de plusieurs montées de version :

  • De R3 4.6 -> ECC 5.0
  • De ECC 5.0 -> ECC 6.7, sous Hana
  • BW 3.5 -> BW 7.0
  • BW 7.0 -> BW 7.3, sous Hana
  • BI 3.1 -> BI 4.1

 

Et actuellement, en 2016, je pilote la migration de l’ECC 6.0 vers S/4 Hana !